Texte défilant
d'Astwinds
Tribune de décembre 2014 -
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pas de bio pour nos enfants

 

La santé et l’environnement sont des sujets qui nous concernent tous, et nos enfants en particulier. Proposer la meilleure nourriture possible à la cantine doit être une priorité.

L’abandon en 2010 de la préparation des repas sur la commune pour un prestataire en Normandie a des conséquences : frais de transport en plus, impact accru sur l’environnement, approvisionnement non maîtrisé, moins d’emplois locaux et moins d’opportunités pour les producteurs de la région en circuits courts.

Pour le renouvellement du contrat, « l’option Bio » (recommandation du Grenelle de l’environnement) aurait majoré le coût des repas de 5% pour 20% de produits Bio. C’était un premier pas réduisant l’apport en pesticides et en additifs de synthèse sur certains fruits, qui peuvent subir près de 30 traitements de pesticides dans l’année. Les pommes Bio, par exemple, auraient ainsi pu intégrer les repas de nos enfants. De plus, chaque m2 de terre non polluée est une économie pour la « santé » des nappes phréatiques et donc le futur de nos enfants.

Cette initiative aurait aussi amorcé une prise de conscience auprès des plus jeunes. La ville n’a pas voulu s’engager dans la voie du changement et s’inscrire dans une vision à long terme, préférant allier l’économie à ses doutes sur la pertinence du label Bio. Nous le regrettons vivement !

À tous, nous souhaitons de bonnes fêtes de fin d’année avec une pensée plus particulière pour les plus fragilisés de nos concitoyens.

Tag(s) : #Tribunes