Texte défilant
d'Astwinds
Tribune d'avril 2015 -
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pollution visuelle et dépenses inutiles

 

Dans les communes, panneaux et enseignes sont soumis à un règlement local de publicité qui vise à protéger l’environnement et le cadre de vie. Le Conseil municipal du 18/12/2014 a voté à l’unanimité à la fois la révision de ce texte et le lancement d’une concertation. Le but est d’améliorer l’image des entrées de ville, des zones d’activité, des abords du centre-ville et aussi de préserver des espaces paysagers de qualité.

Sur ce dernier point, force est de constater que certains axes de circulation sont plus que saturés en panneaux publicitaires qui constituent une véritable pollution visuelle.

Depuis quatre mois aucune concertation n’a été programmée. Nous ne savons même pas si elle aura lieu, ni avec qui. Se limitera t-elle à une simple formalité ?  Prendra t-elle en compte l’avis des Plaisirois ?

Paradoxe révélateur : la municipalité investit de nombreux panneaux publicitaires de 4m x 3m, comme ce message à intérêt discutable qui rappelle que le site web de la mairie est ouvert 7jours/7 et 24h/24 ! Encore heureux !! La location de ces emplacements est bien sûr financée par la ville, donc par nos impôts.

À l’heure où la municipalité coupe dans tous les budgets y compris dans l’associatif et le social,  ces dépenses publicitaires relèvent du gaspillage. En combattant la pollution visuelle comme elle en manifestait l’intention au Conseil municipal, la municipalité trouverait là une source d’économie bien pertinente.

Tag(s) : #Tribunes