Texte défilant
d'Astwinds
Tribune de novembre 2016 -
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Entre promesses et réalités

Depuis deux ans Mme le Maire impose des efforts aux Plaisirois, en supprimant ou réduisant des services : elle augmente les tarifs municipaux chaque année de 2% au-delà du taux d’inflation, baisse de 10% les subventions aux associations en 2015 et supprime le ramassage du verre. Elle reconduit le taux le plus élevé sur la consommation d’électricité et supprime l’exonération des deux premières années de taxe foncière. Elle supprime l’Éducation Spécialisée essentielle dans l’accompagnement des jeunes alors que les besoins sont de plus en plus critiques, ferme l’école Camille Claudel et supprime la Caisse des Écoles qui permettait des sorties scolaires enrichissantes. Pour couronner le tout, elle décide une augmentation du taux des impôts locaux de la ville entraînant une scission dans sa majorité.

Comme conseillère départementale, elle cautionne une augmentation de la taxe foncière de 66% soit près de 20% en valeur, la baisse des subventions à la culture comme au théâtre Eurydice à Plaisir, la réduction de la subvention de la carte Imagine R des collégiens, sa suppression dès l’entrée en seconde et la suppression du financement des crèches.

Voilà des décisions très politiciennes et bien orchestrées à la veille des élections présidentielles ! Quel bilan ! Tout en reniant sa promesse de campagne de 2014, c’est le pouvoir d’achat des Plaisirois qu’elle sacrifie avant tout.

Tag(s) : #Tribunes