Texte défilant
d'Astwinds
Tribune d'octobre 2017 -
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les jeunes le soir à Plaisir.

 

Pour la municipalité de Plaisir, le soutien aux jeunes adultes en situation difficile n’est pas une priorité. Les 16 à 25 ans constituent une tranche d’âge de transition, pas toujours évidente pour des jeunes parfois laissés seuls face à leurs choix. Si en journée, des mesures d’accompagnement existent même à minima, c’est le soir lorsque toutes les structures sont fermées que se font les mauvaises rencontres entrainant des dérives allant « du deal » aux risques de radicalisation.

Il est grand temps que des adultes bienveillants entrent en action le soir pour accompagner au quotidien des activités sportives ou culturelles. C’est une volonté politique et l’affaire des acteurs publics et sociaux pour que des « adultes-relais » puissent proposer à ces jeunes une disponibilité au-delà des heures habituelles. Aborder ce public demande des compétences spécifiques, il faut donc trouver des professionnels formés pour approcher ces jeunes dans des tranches horaires et des périodes de l’année laissées vacantes par les acteurs sociaux habituels. Après avoir refusé d’entrer dans le « réseau » d’éducateurs proposé par la communauté d’agglomérations de SQY, la municipalité de Plaisir aura-t-elle l’audace de relever un tel challenge ? Pourtant, ces méthodes, bien loin des actions répressives, ont fait leurs preuves dans de nombreuses communes. De telles solutions trouveraient assurément leur place dans le cadre du plan pluriannuel concernant la politique de la ville de Plaisir.

Tag(s) : #Tribunes